Le Grand Jeu Neuchâtelois
AccueilGrand-SommartelEVOLOGIALes ClubsLes compétitionsRésultatsLes quilles en imagesVauquilleNos soutiensPresse Media DocPour nous contacter
UNESCO

Notre demande d'inscription à l'inventaire cantonal au patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO


MISSION REUSSIE : Le jeu de quilles neuchâtelois
est inscrit dans la liste des traditions vivantes suisses



Lien sur le site de la confédération (culture Unesco)Liste globale des propositions de tous les cantons -  La liste des projets retenus

Vous avez des informations, des documents concernant le jeu de quilles neuchâtelois alors prenez contact par courriel ou avec le président de l'Intercantonale

Merci à Fanny Richard (déléguée du Canton de Neuchâtel pour le projet "UNESCO") pour son travail lors de la rédaction du dossier de candidature

Lien sur la page du canton de Neuchâtel

Le dossier remis par le canton à la confédération



Voici une retranscription partielle d'un article de la presse locale (on y cause aussi des quilles)  :
 

La torrée inscrite à l'Unesco?

03.06.11 | 04:15 | L'Express/L'Impartial

Plus généralement, la liste contient des propositions émanant de cantons ou de groupes de cantons. Certaines se réfèrent à des traditions concernant toute la Suisse comme les votations populaires ou la formule magique. Une formule, soit dit en passant, qui est de plus en plus en danger. On trouve aussi l'abonnement général des CFF. Pour l'anthropologue Ellen Hertz, «ça fait sens. C'est unique au monde.» Sans surprise, les traditions liées au fromage ou à la musique folklorique sont nombreuses. Notons au passage que la fondue, comme aliment, est proposée par le canton de Fribourg.

Un groupe de pilotage dirigé par l'Office fédéral de la culture examine actuellement l'ensemble des propositions selon une perspective englobant toute la Suisse. Il se compose de représentants de la Confédération, des cantons, de la commission suisse pour l'Unesco, de la fondation Pro Helvetia et d'experts scientifiques. / dad

Des traditions vivantes

La torrée neuchâteloise et le secret, pratique de guérison dans le Jura, seront-ils inscrits au patrimoine de l'Unesco? Ils rejoindraient ainsi la gastronomie française sur la liste du patrimoine culturel immatériel. Nous n'en sommes pas encore à ce stade. Ces deux traditions vivantes figurent néanmoins sur la première liste dressée par la Suisse. Elle en contient pour l'instant 387, dont huit provenant du canton de Neuchâtel et six du Jura.

 

Parmi les propositions, il y a les traditions incontournables: la torrée et le secret, déjà cités, la Saint-Martin, le carnaval dans le Jura, la damassine ou encore les patois jurassiens. Il y a celles que l'on n'attendait pas: la dentelle neuchâteloise, l'élevage du cheval franche-montagne, le corso fleuri de la Fête des vendanges, la Fête des fontaines de Môtiers, et la marche commémorative du 1er-Mars. Et celles qui surprennent davantage encore: le patinage sur le Doubs et les fêtes concernant la même rivière, tout comme le jeu de quilles neuchâtelois.

«Nous n'en savons rien»

«Pour le moment, la Suisse a fait uniquement une liste récapitulative», dit Thierry Christ, secrétaire général adjoint du Département neuchâtelois de l'éducation, de la culture et des sports, le Decs. «Nous soupçonnons qu'il y aura une liste nationale avec 150 traditions. Cinq ou six seront jugées vraiment importantes.» Ces dernières pourraient aboutir sur le bureau de l'Unesco pour obtenir une inscription au patrimoine culturel immatériel. «Qu'est-ce qui fera partie de la liste nationale? Nous n'en savons rien. Ce qui pourrait être transmis à l'Unesco? Encore moins.»

Pour dresser cet inventaire de traditions cantonales, Neuchâtel a lancé un appel au public. «C'était une approche, entre guillemets, de bas en haut», explique Thierry Christ. Les huit propositions ont ensuite été évaluées et discutées par un groupe d'experts, composés de personnes provenant de l'Université, des musées et des milieux culturels.

Mise à jour régulière

Toutes les propositions ont été remises à la Confédération avec une note. De prioritaire, pour celles que les experts ont jugées les plus pertinentes, à la transmission pure et simple. Le canton ne s'était fixé aucun objectif chiffré. «On ne savait pas trop. A la fin de l'exercice, c'est quelque chose qui me paraît raisonnable», dit le secrétaire général adjoint. «Cet élément de tradition vivante, folklore comme on disait il y a un siècle, a soulevé plus de vagues en Suisse alémanique.»

D'ici à l'automne, les cantons décideront d'une sélection, précise-t-on à l'Office fédéral de la culture. «L'inventaire avec la présentation de chaque tradition accompagnée d'une documentation sera mis en ligne au printemps 2012. La publication ne clôt pas le projet. Régulièrement mise à jour et complétée, la liste sera à la fois l'occasion et le point de départ d'une discussion sur les identités culturelles en Suisse.» Une discussion qui s'annonce particulièrement nourrie.

DANIEL DROZ


Accueil
Grand-Sommartel
EVOLOGIA
Les Clubs
Les compétitions
Résultats
Les quilles en images
Vauquille
Nos soutiens
UNESCO
Presse Media Doc
Pour nous contacter